La combinaison parfaite : une boisson à l’avoine et des cookies, voire même des cookies informatiques. Dites-nous si vous acceptez que nous utilisions des cookies sur cette page? Qu’est-ce que les cookies?

Le changement n’est jamais simple.

Oatly a été fondé sur l’idée de changement. La raison même de notre existence est d'introduire du changement et de la transparence dans les systèmes alimentaires actuels qui sont responsables de 25% des émissions globales de gaz à effet de serre, et dont la moitié provient de l'industrie de la viande et du lait.

Notre idée résidait — et réside toujours — dans le fait d’offrir des alternatives végétales si délicieuses que le grand public n’aurait pas l’impression de faire de compromis en les consommant. C’est en agissant ainsi que nous pouvons provoquer le changement vers un monde plus durable. Ceci étant dit, notre aventure nous a conduit a prendre plusieurs décisions difficiles et inconfortables. A plusieurs reprises, nous nous sommes retrouvés à froisser les sensibilités à la fois de nos amis et de ceux qui désapprouvent notre mission, et aujourd’hui l’histoire se répète.

Cette fois, il est question de notre besoin de financement, à savoir 400 millions de dollars, nécessaire pour continuer de grandir de manière aussi durable que possible dans un contexte où la demande pour nos produits continue d’exploser, aussi bien sur nos marchés actuels que sur de nouveaux marchés. Cet argent va nous permettre de construire des usines en Europe, aux Etats-Unis et en Asie tout en respectant des normes aussi élevées que celles de nos sites de production actuels. 200 millions ont été levés grâce au prêt d’une banque verte auprès de laquelle nous nous sommes engagés à effectuer tous nos investissements dans des solutions durables. Les autres 200 millions sont venus de Blackstone, un choix d’investissement qui fait couler beaucoup d'encre dans un contexte où les débats ont une dangereuse tendance au manichéisme. Le fait est qu'en travaillant avec Blackstone, notre démarche est l’inverse d’un raisonnement en noir et blanc ; c’est plutôt le résultat d’une intense réflexion nuancée et en phase avec la manière dont nous avons souvent pensé le changement.

Autrefois, alors que nous n’étions qu’une minuscule petite entreprise fabriquant du lait d’avoine dans la campagne suédoise, nous nous sommes posé la question suivante : « Que peut-on faire pour créer le plus grand changement possible afin d’impacter positivement la planète ? Doit-on continuer à vendre nos produits sur le circuit des magasins spécialisés santé, bio et vegan pour la bonne raison que ces derniers nous ont toujours soutenu ? Ou bien devons-nous  être là où les gens sont, à savoir dans les supermarchés ? » Le seul problème avec les supermarchés est qu’une part importante de leur revenu provient de la vente de viande et de produits laitiers. Alors nous nous sommes demandé ce qui se passerait si nous prouvions aux supermarchés qu’en collaborant, il serait possible d’augmenter à la fois leurs revenus et les nôtres tout en ouvrant une potentielle nouvelle catégorie. Nous avons fait le pari que cela générerait une meilleure mise en rayon pour les produits végétaux, et donc un plus grand nombre de personnes qui essairaient ces produits, en découvriraient les bénéfices et transformeraientensuite leurs habitudes alimentaires. Dans la mesure où nous sommes une entreprise de développement durable qui cherche à créer le plus grand changement possible, nous avons choisi d’être en supermarché. Et jusqu’à maintenant, il semblerait que notre pari ait commencé à payer.

Le même raisonnement nous a conduit à nous tourner vers Blackstone afin d'avoir une conversation autour de la garantie d'un financement durable. Blackstone est un peu le plus grand supermarché dans le secteur des fonds d’investissement privé. Nous nous sommes dit que si nous pouvions les convaincre que c’est aussi rentable (voire encore plus rentablesur le long terme) d’investir dans une entreprise de développement durable comme Oatly, alors toutes les autres fonds d’investissement privé du monde se mettraient à regarder, à écouter et à étudier la possibilité d'orienter leur manne financière collective (qui est de 4 trillions de dollars au total) vers des investissements socialement responsables. Aujourd’hui, seulement une minuscule fraction de ces fonds d’investissement privé s’oriente vers des investissements durables. Si nous avions choisi un investisseur socialement responsable spécialisé pour notre financement, nous serions devenu une fraction de cette infime partie, ce qui aurait contribué à nous maintenir en dehors du radar des sociétés d’investissement et n'aurait eu aucun impact sur la transition des investissements vers des sociétés respectueuses de l’environnement.

Au lieu de ça, nous faisons le pari que lorsque l’investissement de Blackstone dans notre mouvement durable leur rapportera une meilleure rentabilité que nulle part ailleurs (mieux que, par exemple, l’industrie de la viande ou des produits laitiers qui sont une des sources actuelles majeures de la déforestation de l’Amazonie), ce sera un message fort envoyé aux fonds d’investissement privé du monde entier, un message écrit dans le seul langage que même nos critiques s’accordent à dire qu’elles comprennent : le profit.

Si nous voulons avoir un jour une chance d’atteindre les objectifs climatiques globaux de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 50% d’ici 2030 et de ne produire aucune émission nette d’ici 2050, nous devons parler un langage que les marchés financiers peuvent comprendre. Agir ainsi peut potentiellement inciter les mouvement de capitaux à se détourner du gaz, du pétrole et de la production de soja en Amazonie, pour se réorienter vers des projets et des entreprises plus verts. Avec des fonds d’investissement privé travaillant en vue d’un futur vert, nous avons vraiment une chance de sauver la planète pour les générations futures. Mais l’horloge tourne et le moment d'agir est maintenant, pas demain.

Convaincre une entreprise comme Blackstone d’investir sur nous est quelque chose à quoi nous avons travaillé dans le but de créer un maximum de changement au bénéfice de la planète. D’un point de vue écologique, nous sommes convaincus que le fait de contribuer à déplacer des investissements de capitaux massifs vers des approches plus durables est potentiellement la chose la plus importante que nous puissions faire pour la planète sur le long terme. Nous savons que tout le monde ne partage pas ce point de vue et que vous êtes peut-être en désaccord sur la bonne voie à adopter pour créer un monde plus durable. Nous comprenons. Mais avec un peu de chance, nous continuerons à partager le même objectif final d’un monde meilleur et plus durable, et nous pourrons continuer à avancer vers cet objectif ensemble, quelle que soit la manière d’y parvenir.

/Oatly